Actualités

Kano, un beau cadeau ?

On a testé pour vous !

Le Kano, tout le monde en parle depuis Noël ! Les anglais en sont friands, les visuels sont super sympas et lorsque l’on se connecte sur leur site, tout est fait pour pouvoir acheter vite et bien alors… on a eu envie d’en savoir plus !

Les boîtes sont arrivées super bien emballées et franchement, même sans papier doré, on a le sentiment d’avoir reçu un cadeau.

Une boite pour l’écran (qui ressemble beaucoup à un Ipad) et une boite pour l’ordinateur (le système en lui-même, qui peut être connecté à l’écran d’un autre ordinateur indépendant ou une télévision), deux boites pour un système complet.
La boite de l’ordinateur comprend un clavier orange du plus bel effet !

Lorsque mes enfants l’on découvert, il ont sauté au plafond !
« C’est pour moi ! »
« Non, pour moi ! »
Je leur ai annoncé qu’il fallait le monter et là, les choses se sont simplifiées : et si on le montait ensemble, ce sera pour toute la famille ?

Il y a une carte Raspberry Pi (whaou j’ai l’air professionnelle en disant cela) qu’il faut installer derrière l’écran puis auquel il faut adjoindre une carte SIM (niveau « j’ai un nouveau téléphone ») puis brancher différents cables que les couleurs vives permettent d’identifier simplement. Un enfant de 7 ans peut réaliser l’ensemble en moins de 30 minutes. Pas le temps de se lasser ! Pas le temps de s’ennuyer !
J’ai aimé les explications logiques et historiques accompagnant cette petite séance de bricolage : que sont les pixels ? qu’est-ce qu’une carte mémoire ? depuis quand les ordinateurs existent-ils ? C’est ludique et très pédagogique… pour le moment en anglais.

Puis nous avons branché l’ensemble et là, magie !! un lapin se met à courir, il nous emmène dans des mondes entre Matrix et Alice au Pays des merveilles, jusqu’à ce que nous arrivions sur le menu principal, non sans avoir personnalisé notre Playmobil virtuel qui sera notre avatar dans ce nouveau monde.

Le menu propose différentes activités toutes liées à la programmation : Scratch et Minecraft notamment. Ces activités existent indépendamment de ce « packaging »  génial. Cependant, cette présentation prend les enfants un peu plus en main et les motive pour aller plus loin. Les activités sont présentées dans un parcours guidé qui laisse, au moins au début, moins de liberté pour les propres expérimentations des enfants (c’est un peu le parcours Ikea). En revanche cela demande également moins d’accompagnement parental. C’est un entre-deux entre la programmation pure et une console de jeux. Une connexion Wifi permet d’enrichir les programmes au fur et à mesure.

Kano est un magnifique outil d’initiation mais peut frustrer ceux qui recherchent plus de créativité et de liberté.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqué d'un *